Château de Vaux

Fouchères

Issu d’une famille troyenne d’officiers royaux, Jacques d’Aubeterre, capitaine de cavalerie, hérite de son père la terre de Vaux au début du XVIIIe siècle. Il a épousé la fille de son voisin Louis-François Hennequin, seigneur de Charmont et membre des Conseils du Roi, et a obtenu l’érection en comté de ses terres de Vaux et de Jully. Lorsque vers 1716, il fait entreprendre la construction d’une grande demeure à la mesure de sa réussite, il en demande les plans à Germain Boffrand, l’un des meilleurs architectes de la Régence.
Peut-être a-t-il vu un peu grand, car les travaux prennent du retard et les créanciers s’inquiètent. A sa mort, en 1726, les aménagements intérieurs sont loin d’être achevés. Son fils s’est fixé en Bavière au service de l’Electeur, allié de la France et futur empereur. Il ne rentre que pour mourir en 1754 dans l’unique appartement habitable du château.
Il faut encore attendre six ans pour que le marquis de Montmort, acquéreur du domaine, fasse achever les appartements de cette grande demeure.
Emile de Maupas, qui achète le domaine en 1855, est un proche de Napoléon III et un acteur essentiel du coup d’Etat qui a conduit au Second Empire. Il fait moderniser les appartements où il se retire et mène une existence brillante jusqu’à sa mort, en 1888.
Délaissé avant la dernière guerre, puis inhabité, le château connaît une longue déchéance jusqu’à Philippe Vallery-Radot qui, en 1971, fait procéder aux travaux conservatoire les plus urgents. A nouveau retombé dans un oubli qui, aux yeux de tous, ne peut que conduire à une ruine inéluctable, il vient d’être acquis par M. Edouard Guyot qui a courageusement entrepris de le faire revivre.
A Vaux, la qualité de l’architecture va de pair avec celle de son cadre grandiose. Cette majestueuse demeure Régence est magnifiquement mise en valeur par sa situation au milieu d’une vaste clairière, à l’extrémité d’une grande allée rectiligne, longue de plus de deux kilomètres, tracée dans un vallon forestier.

~~~

Le droit d’entrée pour visiter le château correspond à une ardoise qui sera achetée et posée sur la future toiture du château. Lors de leur visite, les visiteurs pourront signer leur ardoise inscrivant ainsi leur nom dans l’histoire de Vaux !

La visite s’articule autour d’une enquête policière pour reconstituer les événements marquants du coup d’état qui permit à Napoléon III de se faire sacrer Empereur des français ! Un parcours en 15 questions. Trois mille mètres de cheminement pour passer du potager au pigeonnier, de la laiterie à la forge, du chenil aux écuries, du rond de tilleuls à la source St Marguerite et au pédiluve ...pour aboutir enfin au château.
Château qui montrera sans fausses pudeurs les outrages du temps mais aussi la finesse de ses sculptures, la beauté de ses lambris boisés, vestiges émouvants des fastes du passé aujourd’hui éteints mais qui ne demandent qu’à se rallumer !
En famille ou avec des amis, le parcours permet de découvrir Vaux, de revivre les événements clés d’un coup d’état mais aussi de s’amuser !
Surtout ne croyez pas que la partie sera facile !
Des énigmes, des codes, des indices cachés, des épreuves amusantes.
Dans cette enquête policière, seuls les plus fins limiers auront une chance de gagner la bouteille de champagne mise en jeu à la fin du parcours !
Cet été, venez nombreux jouer au détective à Vaux et soutenir le sauvetage d’un chef d’oeuvre que vous pouvez tous contribuer à sauver !

40 jeux en bois ont également été installé sur l’ensemble du domaine.

OUVERT au public de Mars à Novembre
Avril : Week-ends et Vacances 14H - 18H
Mai et Juin : Tous les jours 14H - 18H
Juillet et Août : Tous les jours 10H - 19H
Septembre, Octobre et 1er Nov inclus : Tous les jours 14H - 18H

Labels

Vignobles et Découvertes

Prestations

Equipements

Salle des fêtes-spectacle

Informations

Tarifs

Tarif réduit6.5 €
ETUDIANTS / HANDICAPÉS / GROUPES (20 pers. et plus)
Enfant5.5 €
5-14 ans
Adulte7.5 €

Périodes

Que faire autour de "Château de Vaux" ?

Rayon

Types

Catégories

Point d'intérêt