EGLISE SAINT-MARTIN

Rumilly-lès-Vaudes

Coordonnées

EGLISE SAINT-MARTIN
ROUTE DU LONG DU BOIS
10260 RUMILLY-LÈS-VAUDES

  Ajouter au panier

Une église dédiée à saint Martin existait déjà à Rumilly au XIIe siècle. Il n’en reste aucun vestige. Église et village furent détruits et rasés lors de la guerre de Cent ans. D’une nouvelle construction demeurent quelques panneaux de vitraux du début du XVIe siècle complétés et réintégrés dans les baies de l’église actuelle. Celle-ci a été construite entre 1527 et 1549.

Prévue dès la fin du XVe siècle par le curé Jacques Colet, elle fut réalisée par son frère Jean Colet, chanoine de la cathédrale de Troyes, official diocésain, lui-même curé de Rumilly. On dit qu’il y consacra une grande partie de sa fortune à laquelle s’ajouta le produit des quêtes qu’il fit partout en France. C’est son souvenir qui reste attaché à l’édifice grâce à des inscriptions, des sculptures et des vitraux. Le mobilier de l’église est riche : statues, retables en bois, tableaux du XVIIIe siècle, sans compter le magnifique retable en pierre polychromée derrière le maître-autel se rattachant à l’atelier de la Sainte-Marthe, offert vraisemblablement en 1533 par Jean Colet qui y figure.Les vitraux qui demeurent, souvent incomplets, sont essentiellement concentrés sur la face sud de l’édifice, aux fenêtres basses comme aux fenêtres hautes. A l’exception des quelques panneaux plus anciens et de celui de la baie d’axe du chœur, réalisé en 1866 par Erdman et Kremer, ils ont été exécutés pour la plupart entre 1530 et 1550. Leurs auteurs en sont inconnus. Le nom de Linard Gontier est attaché aux restaurations qu’il fit vers 1600. La collection est trop partielle pour que l’on puisse observer un programme d’ensemble cohérent.

En dehors de la Présentation de Jésus au Temple, les scènes sont relatives à la Vie glorieuse du Christ (Résurrection, Apparition à saint Pierre, fragments d’Ascension, Pentecôte) ainsi qu’à des saints dont le patron de l’église, saint Martin. Le vitrail des quatre vertus, offert par Jean Colet en 1548, présente un thème particulièrement original. Tandis que le registre inférieur est consacré à Anne et Siméon d’une part, à la résurrection des morts d’autre part, la Justice, la Paix, la Miséricorde et la Vérité, sous forme de personnages, côtoient le Christ bénissant et l’Annonciation au registre médian, pour occuper tout le registre supérieur. Tous les personnages sont entourés de grands phylactères décoratifs et votifs. Au soubassement, l’inscription de donation est encadrée par deux blasons des Colet. Le tympan, avec une Trinité et des anges, date du XIXe siècle.Ouverte du lundi au vendredi de 8h00 à 19h00.

Pour une visite guidée contactez : Jacques Daunay 06 52 84 63 71 (selon les disponibilités)

Labels

Monument historique

Que faire autour de "EGLISE SAINT-MARTIN" ?

Rayon

Types

Catégories

Point d'intérêt