Les champagnes de Renoir – Accord parfait

Champagnes Renoir

Depuis toujours, oenologues, chefs de caves et vignerons aiment s’imprégner de l’image du peintre et de sa palette de couleurs pour décrire la magie des assemblages champenois. Le centre culturel « Du coté des Renoir » et ses maisons de champagne partenaires ont décidé d’aller plus loin encore dans cette démarche d’association de l’art et des grandes cuvées.

« Dégustez ce champagne et dites-nous à quel tableau vous avez envie de l’unir ». Elégance, rondeur, féminité, complexité, séduction, harmonie… Nombreux sont les mots qui peuvent décrire aussi bien une oeuvre d’art qu’un grand vin.

Cuvée RENOIR par Champagne Cristian Senez – Tableau : Danse à la ville (1883)

Finesse et élégance, légèreté et séduction, rassemblent cette cuvée et ce tableau. Les personnages comme les cépages sont unis harmonieusement dans cette danse.

L’homme en noir tel le pinot, la jeune fille en blanc si pure si élégante à l’image du chardonnay. Le décor végétal de cette œuvre nous rappelle la fraîcheur et la légèreté de ce vin aux arômes de fleurs blanches et de fruits frais.

La jolie robe blanche semblable à la mousse crémeuse fera certainement pétiller le regard des amateurs de vins comme celui des admirateurs de cette danse à la ville.

Cuvée Sainte Germaine par Champagne de Barfontarc – Tableau : La Maison de Renoir vue du jardin -1906)

Cette cuvée est un champagne de terroir, de caractère. La maison des Renoir à l’origine maison de vigneron,  symbolise parfaitement l’attachement de la famille à ce territoire champenois. Les notes briochées, miellées et vanillées apportent le côté rassurant et réconfortant du foyer familial, véritable retour aux sources.

Un vin qui s’habille d’une jolie robe jaune or rappelant les couleurs chaudes de ce tableau. La complexité et la finesse accueillent chaleureusement le dégustateur, puis la longueur en bouche l’emmène doucement vers le bonheur. Bonheur de retrouver la maison des étés après ce long voyage jusqu’à Essoyes…

Cuvée Belle Gabrielle par Champagne Charles Collin – Tableau : Gabrielle et Jean (1896)

La cuvée préférée de la Maison Charles Collin en hommage au modèle préféré de Renoir. Un assemblage harmonieux où les notes briochées du chardonnay apportent féminité et tendresse. Les beaux pinots noirs arrondis de notes légèrement boisées pour la profondeur et la douceur. Tant d’émotion dans « Gabrielle et Jean », la nourrice et l’enfant semblent si heureux, si sereins.

Transmettre son savoir-faire avec amour, c’est la finalité de ce champagne à l’élaboration si soignée. Une bouche équilibrée, harmonieuse et longue, illustre parfaitement le lien qui unira toute leur vie ces deux personnages —, aux destins exceptionnels.

Cuvée Exception par Champagne Jacques Defrance – Tableau : Torse, effet de soleil (1875-1876)

Mille petites touches de lumière mêlées à la complexité aromatique du vin donnent à cette cuvée un lien très intime avec la toile : des arômes de poires, pêches blanches, mirabelles mais aussi des notes de réglisse et de fleurs fraîchement coupées composent un bouquet d’une grande délicatesse. Une limpidité éclatante, une bouche gourmande tout en fraîcheur, rondeur et volupté en font un vin rare et original.

L’effervescence qui éclate en bouche surprend et interpelle agréablement l’amateur ; ce tableau à l’époque suscita l’émoi des critiques qui ne surent apprécier les reflets de lumière sur le corps dénudé. Une grande longueur en bouche pour un plaisir proche d’un bain de soleil par un bel après-midi d’été.

Cuvée La Grande Sendrée par Champagne Drappier – Tableau : Danse à la campagne (1883)

Un couple qui danse, un bonheur assumé, comme cette cuvée issue d’un beau millésime, arrivée à parfaite maturité. Ce champagne nous propose un bouquet complexe et élégant mêlant fruits confits et viennoiseries. Le petit courant de fraîcheur de l’éventail agité se retrouve dans l’attaque fraîche de la bouche.

Les rondeurs soutenues par les épaules solides du partenaire illustrent un assemblage structuré et équilibré. Cette cuvée est
sensuelle et festive tout comme cette «Danse à la campagne ». Aline nous sourit et nous regarde droit dans les yeux, fière de ses
origines champenoises, pour nous communiquer sa joie de vivre. Ce vin généreux en fait tout autant…

Cuvée Solera Réserve par Champagne R.Dumont & Fils – Tableau : Chemin montant dans les hautes herbes (1876-1877)

La Solera est un assemblage de multiples millésimes, un vin ln d’une grande complexité qui dévoile son bouquet  et évolue tout au long de la dégustation. Découvrir ce champagne est une véritable promenade le long du « Chemin montant dans les hautes herbes » où multitude de couleurs, multitude d’arômes apparaissent comme des papillons qui s’envoleraient sous les pas des promeneuses.

Une robe jaune dorée comme les couleurs ensoleillées de ce paysage, des notes citronnées, une attaque fraîche comme ce bouquet de fleurs des champs. Des parfums, plus évolués, épicés, grillés, nous emmènent vers un final riche et chaleureux. Un vin qui se révèle touche après touche comme ce tableau. Seul le plaisir reste, quelle belle promenade !

Cuvée Brut Rosé par Champagne Chassenay d’Arce – Tableau : Fille aux pâquerettes (1889)

Un rose pâle tout en douceur et d’une éclatante pureté. Cette cuvée, tout comme cette jeune fille aux pâquerettes se dévoile dans toute sa palette d’arômes.

Les notes de fruits rouges dominent comme les nuances rouges-roses dominent la toile. La jeunesse rafraîchissante et fragile, tel ce bouquet de fleurs des champs, est parfaitement équilibrée par la rondeur gourmande et généreuse de la bouche.

La longueur de ce champagne rosé nous laisse le temps d’imaginer les pensées un brin nostalgique de cette magnifique jeune fille.

Cuvée Louis-Aristide par Champagne Rémy Massin & Fils – Tableau : Le déjeuner des canotiers (1880-1881)

Cette cuvée totalement aboutie, composée d’une multitude de vendanges de pinot noir patiemment choyée dans les caves de la maison Rémy Massin & Fils éclate au grand jour. De cette robe dorée se libèrent, dans une ambiance festive et sereine, toute une galerie d’arômes … coings, pâtes de fruits, vanille, fruits secs.

Ici les femmes sont élégantes, fraîches, heureuses. Un vin charmeur, à l’image des hommes dans ce déjeuner, sûrs d’eux, certains de leur pouvoir de séduction. Une grande longueur en bouche pour un final délicieux. Un grand vin pour une oeuvre majeure.

Cuvée Brut Rosé par Champagne Richardot – Tableau : Les fraises (1905)

Gourmandise et fraîcheur se rejoignent dans ce champagne comme dans ce tableau. La jolie robe rose et brillantede ce vin, ses arômes de gariguettes, sa jeunesse rafraîchissante… Ce tableau évoque les fruits tout juste ramenés du jardin… parfum de gourmandise. L’abondance, la générosité, de cette cuvée sont illustrées par ces fruits indisciplinés qui débordent du plat de porcelaine.

Comment ne pas penser à ces espiègles bulles qui tentent sans cesse de s’échapper de notre flûte? Il se pourrait que ces fraises aient disparu avant que Madame Renoir eut le temps de préparer la pâte à tarte…