Moulin de Dosches - photo Pierre Garraud

Dans un monde toujours plus pressé, le Slow Tourisme se pose comme l’art de prendre son temps. Pratiquer le Slow Tourisme, c’est prioriser son bien-être, mais aussi celui de la planète, c’est savourer la gastronomie locale, c’est découvrir des paysages, des cultures, des histoires…

Le Slow Tourisme, c’est quoi ?

Le Slow Tourisme est une nouvelle façon de pratiquer le tourisme : exit les visites chronométrées,les heures de trajets durant lesquels on regarde les paysages défiler à grande vitesse sans en apprécier la richesse : exit les activités dont on ne profite finalement que peu. En pratiquant le Slow Tourisme, on met de côté les vacances fatigantes : chaque séjour est un moment pour se ressourcer et pour flâner, pour découvrir pleinement un lieu.

Le Slow Tourisme s’appuie sur le fait de :

  • Favoriser la mobilité douce (vélo, randonnée, mobilité électrique…)
  • Privilégier les destinations de proximité
  • Échanger avec les habitants et les acteurs locaux du tourisme
  • Consommer et apprécier les produits du terroir local
  • Prendre le temps d’apprécier les paysages et de flâner dans la nature environnante

En bref, le Slow Tourisme, c’est prendre son temps, profiter, se concentrer sur la découverte de paysages, de saveurs, de cultures, le tout dans une dimension durable privilégiant les circuits courts pour la consommation et les mobilités peu polluantes pour les déplacements.

Le Tourisme Durable s'appuie sur des aspects sociaux, économiques et environnementaux
Qu'est-ce que le Tourisme Durable ?

Le Slow Tourisme : pourquoi ?

Pourquoi favoriser le Slow Tourisme au tourisme traditionnel ?

Tout simplement pour profiter, pour prendre son temps, pour découvrir pleinement un territoire tout en le protégeant et surtout pour son bien-être personnel ! Le Slow Tourisme s’inscrit dans une démarche durable, respectueuse de l’environnement et place l’humain au cœur de ses pratiques.

Pratiquer le tourisme durable, c’est redécouvrir le tourisme, redécouvrir la richesse du monde qui nous entoure : le Slow Tourisme est synonyme d’authenticité et de bien-être : c’est une expérience à part entière, une réelle immersion dans la vie du territoire et des relations humaines qu’il génère.

Le Slow Tourisme : Comment ?

Pratiquer le Slow Tourisme, c’est laisser son chronomètre au placard : on allège le planning, on se laisse le temps de découvrir sans se presser, on vit comme un local et on accepte l’imprévu. C’est aussi consommer des produits locaux, favoriser les circuits courts pour découvrir pleinement la culture locale tout en faisant vivre le territoire. Pratiquer le Slow Tourisme, c’est aussi favoriser les mobilités douces : à pied, à cheval, en vélo ou même en voiture électrique !

Et concrètement…

L’Aube en Champagne regroupe différents acteurs sous la bannière du Slow Tourisme. Cela se témoigne notamment par la mise en place de plusieurs labels, comme la norme ISO 20121, certifiant des engagements d’une structure à s’inscrire dans une démarche durable, ou l’étiquette environnementale renseignant l’impact d’un organisme sur l’environnement. Ces dispositifs vous permettront de choisir au mieux les structures qui vous accueilleront.

Pour en savoir plus sur le Tourisme Durable dans l’Aube…

6 idées pour pratiquer le Slow tourisme